Archive for April, 2017



Rénovation immobilière : recourir à un professionnel ou non ?

Les dépenses en rénovation ou en réparation peuvent être exorbitantes. Pour les réduire, de nombreuses personnes décident de mettre en œuvre leurs talents de bricoleur. Il est tout à fait envisageable d’effectuer soi-même certaines opérations, il est toutefois recommandé de faire appel à un professionnel pour la remise en état de certains équipements.

Les travaux accessibles aux bricoleurs amateurs

Il n’est pas toujours nécessaire de s’offrir des prestations de professionnel pour redonner une nouvelle jeunesse à son logement. Les magasins de bricolage proposent des produits qui permettent d’embellir soi-même l’intérieur de son habitation, tout en réalisant des économies substantielles.

En règle générale, tous les travaux qui touchent aux revêtements des murs, des sols, hormis le carrelage et ceux de décoration sont à la portée des bricoleurs amateurs.

La pose de papier peint, de revêtement de sol relativement simple, l’installation d’étagères, de décorations murales et le remplacement de certains éléments tels que les caches de prise électrique ou les interrupteurs sont des opérations réalisables par une personne qui ne dispose d’aucune connaissance approfondie en rénovation immobilière.

Les petits travaux de plomberie, le relooking d’une pièce et la peinture des murs peuvent également être effectués avec un minimum de compétences en bricolage, à l’instar de la démolition de cloison. Cette action est à réaliser avec précaution pour ne pas entrainer des dégradations irréversibles.

Avant la démolition, il faut s’assurer que la cloison n’est pas un mur porteur ou qu’elle n’intègre aucun élément de canalisation ou des câbles électriques. En cas de doute, il est préférable de confier le projet à un professionnel.

Il faut noter cependant que certaines opérations doivent être réalisées avec précaution pour éviter les accidents. Avant de se lancer dans un projet de rénovation, il est fortement conseillé de déterminer précisément les éléments sur lesquels les interventions vont être réalisées et de se renseigner sur la marche à suivre, ainsi que sur les conditions de sécurité.

Les travaux de rénovation à confier impérativement à un professionnel

Bien que la réalisation des travaux de rénovation par soi-même permette de réduire significativement les dépenses, il est préférable dans certains cas de délaisser l’aspect financier pour éviter de mettre ses proches ainsi que son logement en danger.

Les importants travaux d’électricité et de plomberie sont à confier impérativement à un expert. Les installations électriques doivent respecter la norme NF C 15-100 et dans de nombreux cas, le distributeur d’énergie (EDF ou une entreprise locale) et les assureurs exigent des équipements conformes aux réglementations en vigueur.

Concernant la plomberie, il n’est pas toujours évident pour un bricoleur de comprendre le fonctionnement du réseau interne d’un logement et de déterminer précisément les interventions à réaliser.

Outre les importants travaux de rénovation sur les installations électriques et le réseau interne d’eau, la pose de fenêtre, de porte, les ravalements de façades, les opérations touchant la toiture, la charpente, la reprise en sous-œuvre, la mise en place d’un nouveau dispositif de chauffage et de système d’isolation, sont réservés essentiellement aux spécialistes.

La pose de portes ou de fenêtres doit faire l’objet d’une garantie que seul un expert certifié peut fournir. D’autre part, les travaux d’isolation nécessitent la réalisation d’études approfondies, prenant en considération différents éléments : l’exposition du bâtiment aux vagues de froid, de chaleur, les possibilités offertes par le Bien, etc.

A titre d’information, la rénovation énergétique (pose de nouveau système d’isolation, de dispositif de chauffage écologique, etc.) doit être réalisée par un professionnel agréé RGE. L’intervention de ce type d’expert permet de s’assurer de la qualité des opérations et de bénéficier de différentes aides, notamment le CITE (Crédit d’Impôt Transition Energétique), l’éco-PTZ, la prime énergie, etc.



Comment obtenir un prêt PAS ?

Si vous pensez ne pas gagner suffisamment pour devenir propriétaire, c’est que vous n’avez jamais entendu parler du prêt d’Accession Sociale. Destinée aux revenus modestes, sous certaines conditions, cette aide peut vous ouvrir la porte de votre futur chez vous !
Le prêt d’Accession Sociale ou PAS vise à permettre aux foyers ayant de petits revenus d’accéder à la propriété. Il remplace totalement le prêt immobilier classique et son taux reste avantageux. Et ce sont les banques qui l’accordent. En effet, certains établissements financiers ont passé un accord avec l’État dans ce sens. Afin d’en avoir l’opportunité d’en bénéficier, les ressources d’un foyer ne doivent pas dépasser un certain plafond. Ce prêt couvre la totalité du prix d’achat du logement. Les frais de notaire ne sont pas concernés.

Acheter, faire construire ou rénover

Le PAS concerne le financement de sa résidence principale uniquement. Il est concerné par un l’achat d’une maison ou d’un appartement neuf ou d’un terrain à bâtir. Les logements anciens entrent également dans le cadre du PAS. Enfin, des travaux de rénovations ou d’économies d’énergies d’un montant minimum de 4 000 € peuvent bénéficier de ce prêt. Il dure entre 5 et 25 ans, son souscripteur peut le prolonger 10 années de plus.
Il n’existe pas de liste officielle de banques ayant signé la convention du prêt PAS. Il faut simplement se renseigner auprès des divers établissements bancaires de votre commune et alentours. Vous pouvez également vous renseigner sur les sites Web officiels de ces différents organismes bancaires. En outre, le montant des taux peut varier d’un prêt à l’autre, tout comme les conditions d’accès à ce contrat. Aussi, il est important de se tourner vers plusieurs banques afin de comparer leurs offres. Son taux peut être fixe ou variable. Il va de 2,90 % à 3,35 %. C’est pour les taux variables que ce taux s’avère le plus intéressant. Mais attention, un taux variable comme son nom l’indique peut augmenter au fil des années. Certains contrats de taux variable prévoient de bloquer son augmentation comme sa diminution à une valeur maximum « capé ».
Il ne faut pas non plus oublier que ce prêt est cumulable avec d’autres aides, comme les APL, le prêt à Taux Zéro ou bien encore le prêt Action Logement comme le souligne le site logirem-accession.com spécialisé dans l’accession immobilière de type sociale (l’achat d’une habitation à loyer modéré, HLM).