Les différents types d’escaliers d’intérieur

Les différents types d’escaliers d’intérieur

En architecture et décoration d’intérieur, le choix de l’escalier est déterminant. Au-delà de sa dimension fonctionnel, l’escalier est un élément de décoration important. Il existe une grande diversité d’escaliers, de forme et de matériaux différents. Pour l’installation de votre escalier, il peut être judicieux de demander l’avis d’un professionnel de la décoration d’intérieur. L’école MJM Graphic Design, présente dans toute la France, forme des décorateurs d’intérieur compétents et polyvalents.

L’escalier : un élément de décoration central

Escaliers principaux et escaliers secondaires

Habituellement, on distingue les escaliers dits « principaux » et les escaliers dits « secondaires ». Un escalier principal est un escalier qui relie deux étages. L’escalier secondaire permet quant à lui d’accéder à des espaces tels que des greniers et des mezzanines. Les escaliers principaux sont plus fréquemment utilisés que les escaliers secondaires. Ils sont également plus imposants et plus robustes.

De nombreux critères à prendre en compte

Lorsque l’on choisit un escalier d’intérieur, il faut prendre en considération un certain nombre de critères et de contraintes. Des mesures doivent être préalablement prises afin de connaitre exactement l’espace disponible pour l’installation de l’escalier. En effet, un escalier occupe une surface au sol importante, entre 4 à 6m² en moyenne.

Les différentes formes d’escaliers

Les escaliers se déclinent sous des formes très variées. Les principaux types d’escaliers sont l’escalier droit, l’escalier tournant et l’escalier hélicoïdal.

L’escalier droit

L’escalier droit est le type d’escalier le plus fréquemment rencontré. Il fait partie des escaliers les moins chers et les plus facile à installer.
Ce type d’escalier comprend de nombreux avantages. Il permet notamment d’installer des rangements supplémentaires, dans l’espace situé en dessous de l’escalier. Il peut être fabriqué à partir d’une grande diversité de matériaux (bois, métal, pierre, béton, verre…).
L’escalier occupe cependant une surface relativement importante. Ce type d’escalier ne convient donc pas pour les petits espaces.

L’escalier tournant

Ce type d’escalier est constitué d’un ou plusieurs angles droits. On distingue plusieurs types d’escaliers tournant selon leur nombre d’angles : l’escalier ¼ tournant (en forme de « L »), l’escalier à 2/4 tournant (2 angles droits) et l’escalier à ½ tournant.
Ce type d’escalier offre un aspect esthétique particulièrement agréable. En bois ou en pierre, il apportera à la pièce un cachet indéniable. A la différence de l’escalier droit, il peut être installé dans des espaces plus restreints.

L’escalier hélicoïdal ou escalier en colimaçon

L’escalier hélicoïdal, plus communément appelé escalier en colimaçon, est un escalier dont la structure s’organise de manière circulaire, autour d’une colonne centrale.
En plus d’être particulièrement élégant, ce type d’escalier n’occupe que très peu de surface de sol. Autre avantage, il peut être installé partout puisqu’il n’a pas besoin de mur d’appui.
Cet escalier est en revanche particulièrement étroit. Il est difficile voire impossible de transporter des objets encombrants par ce type d’escalier.

Les différents matériaux utilisés

Outre la forme de l’escalier, le choix du matériau est essentiel. Les escaliers sont généralement en bois, en pierre ou en métal. Si le choix de la forme est contraint par des critères objectifs (espace disponible…), le choix du matériau est surtout une histoire de goût.

Le bois

Le bois est le matériau le plus utilisé dans la fabrication des escaliers d’intérieur. Il est préférable d’utiliser du bois dur tels que le chêne et le frêne, plus résistants que d’autres types de bois. Ce matériau naturel permet de créer une atmosphère authentique et chaleureuse. Il s’agit d’un matériau robuste et fiable.

La pierre

Les escaliers en pierre sont relativement rares. Ils sont surtout présents dans les demeures anciennes. Parmi les pierres utilisées figurent le granit, le marbre ou encore l’ardoise.
De par sa résistance, la pierre peut être aussi bien utilisée pour les escaliers d’intérieur que pour les escaliers d’extérieur.

Le métal

Le métal est un matériau de plus en plus tendance. Très présent dans le style industriel, l’escalier en métal est à la fois solide et léger. Il s’associe très bien avec d’autres matériaux tels que le bois ou le verre.

Les différents matériaux de construction

Les différents matériaux de construction

Lorsque l’on construit ou rénove un bâtiment, le choix des matériaux utilisés est essentiel. En effet, chaque matériau possède un aspect et des spécificités qui lui sont propres. A MJM Graphic Design, les étudiants des formations en Design apprennent les usages et les caractéristiques de chaque matériau : brique, bois, parpaing, béton, pierre.

Les matériaux de construction sont utilisés pour la fondation et l’isolation de la maison. Certains de ces matériaux peuvent également être utilisés pour le revêtement extérieur et intérieur du bâtiment.
Il est important de comparer les différents matériaux afin de se faire un avis sur leur capacité d’isolation, sur leur coût, mais aussi sur les impacts qu’ils peuvent avoir sur l’environnement.
Du point du décorateur d’intérieur, l’aspect esthétique du matériau est également un critère important. En effet, les différents matériaux n’ont pas le même rendu visuel. Ces matériaux peuvent être peints et travaillés afin d’obtenir le rendu souhaité.

Le bois : un matériau naturel et authentique

D’origine naturel, le bois est aujourd’hui un matériau de plus en plus utilisé dans la construction de bâtiment. En plus de sa robustesse, le bois dispose d’un fort pouvoir isolant, bien supérieur à celui du béton. Le visuel est également très esthétique, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le bois permet de créer une ambiance chaleureuse et authentique.
Le bois est également utilisé comme revêtement au sol. Le parquet peut être décliné selon une grande variété de styles et de couleurs. Certains parquets auront une teinte claire (érable, hêtre, chêne), tandis que d’autres seront davantage marrons (teck, châtaigner). Des bois rouges comme le moabi, le jatoba ou encore la padouk créeront une ambiance exotique. De nombreuses finitions peuvent être réalisées en fonction du rendu que l’on souhaite obtenir : verni, cirage, parquet fumé …

La pierre : un matériau noble qui offre de nombreuses possibilités

Bien que de moins en moins utilisée, la pierre est un des matériaux de construction les plus robustes. En plus de sa résistance, la pierre présente un charme indéniable. Des murs en pierre créeront une atmosphère rustique et minérale. Si la pierre est moins utilisée que les autres matériaux c’est notamment en raison de son coût relativement élevé.
La pierre peut être utilisée pour la construction des fondations mais aussi en parement pour décorer l’extérieur ou l’intérieur de votre maison. Les parements muraux peuvent être posés dans tous les types d’espaces, aussi bien les chambres, que les pièces à vivre que les salles de bain. Ces parements sont déclinables quasiment à l’infini (formes, couleur) et peuvent être associés avec d’autres matériaux tels que le bois.

La brique : pour une ambiance moderne et industrielle

La brique est l’un des matériaux de construction les plus utilisés. Ainsi, plus de 37% des constructions neuves seraient en brique (source : HomlyYou). Depuis des siècles, les hommes ont recours à la brique pour la construction de leur maison. Au fil du temps, la brique alvéolaire a remplacé la traditionnelle brique en terre cuite. En plus d’être résistante, la brique alvéolaire présente l’avantage d’être facile à poser et plus abordable que les autres matériaux. En décoration d’intérieur, les murs en brique sont particulièrement à la mode. Ils permettent de créer une ambiance moderne et industrielle.

Les agences d’architecture en France

Les agences d’architecture en France

Le métier d’architecte est un métier attractif qui suscite un fort engouement. De plus en plus de jeunes souhaitent travailler dans ce domaine, comme en témoigne le succès des formations en architecture et architecture d’intérieur. Les architectes peuvent travailler à leur compte mais aussi au sein d’agences.

Le métier d’architecte en France

Le métier d’architecte en chiffres

D’après les chiffres de l’Ordre des architectes, il y a aujourd’hui 29 900 architectes inscrits à l’Ordre des architectes. Au total, ce sont près de 1 200 étudiants qui sont diplômés chaque année et qui reçoivent l’habilitation HMONP, permettant d’exercer le métier d’architecte.
On assiste depuis plusieurs années, à une féminisation des métiers de l’architecture, secteur qui a été pendant longtemps principalement masculin. Les femmes représentent en 2018 29% des architectes agrées. Ce chiffre s’élève à plus de 46% chez les architectes de moins de 34 ans.

Comment devenir architecte ?

La profession d’architecte est régie par des règles assez strictes. Pour exercer la profession d’architecte, il est nécessaire d’avoir un diplôme certifié par l’état et d’être inscrit à l’Ordre des Architectes.
Pour obtenir l’habilitation HMONP, les personnes souhaitant devenir architecte doivent suivre une formation de 5 ans au sein des écoles reconnues par l’état. Au total, il existe en France une vingtaine d’écoles d’architecture reconnues.

Comment devenir architecte d’intérieur ?

Les voies pour devenir architecte d’intérieur sont plus diversifiées. A la différence des architectes, il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme reconnu par l’état. En plus des grandes écoles d’architecture, il est également possible de suivre des formations dans les écoles d’arts appliqués. L’école MJM Graphic Design, présente dans 6 campus en France, propose une formation d’Architecture d’Intérieur qui se déroule en 3 ans. Elle permet l’obtention d’un Titre certifié de niveau III. D’après l’avis des anciens étudiants, cette formation leur a permis d’acquérir des connaissances et des compétences solides.

Les agences d’architecture en France

Les professionnels de l’architecture travaillent principalement dans la région parisienne. En effet, 33% des architectes agréés exercent en Ile de France. L’Auvergne-Rhône-Alpes arrive en deuxième position (12%). Viennent ensuite l’Occitanie, la région PACA, la Nouvelle Aquitaine, la région Grand-Est, les Hauts de France et enfin les Pays de la Loire.

En Ile-de-France

La majorité des architectes d’intérieur exercent dans la région parisienne. Parmi les agences les plus en vogue en ce moment figurent l’agence Xavier Lemoine, l’agence Véronique Cotrel ou encore l’agence Parallel.

  • L’agence Véronique Cotrel
  • Fondée en 2010, l’agence Véronique Cotrel rassemble une équipe d’une dizaine de personnes passionnées. Les architectes de l’agence travaillent sur différents types d’espaces : logements, bureaux ou encore commerces. Depuis quelques années, l’agence a acquis une véritable notoriété et a fait la une de nombreux magasines (Marie Claire Maison, Art & Décoration…).

  • L’agence Parallel
  • Parallel est une agence spécialisée en architecture d’intérieur, située rue Saint-Honoré dans le premier arrondissement de Paris. En 2016, l’agence s’est vue confiée la réhabilitation de l’immeuble River Plaza.

En Auvergne-Rhône-Alpes

  • L’agence Julie Pocino
  • L’agence Julie Pocino est une agence d’architecture basée à Grenoble, deuxième plus grande ville de la région. L’agence accompagne ses clients dans toutes les étapes du projet, de la conception (étude de projet, croquis et plans) à la réalisation (suivi de chantier…). Elle propose de nombreux services : coaching en ligne, conseil à domicile…

  • L’agence MoMa
  • Située en plein cœur de Lyon, l’agence MoMa est constituée d’une dizaine d’architectes. Passionnés et à l’écoute de leurs clients, les architectes de l’agence travaillent sur des espaces variés (habitation, restaurants, commerces, bureaux). Parmi ses principaux projets figure la réhabilitation de l’immeuble de bureaux Cobiscol à Décines.