Immo Confort : quelles sont les aides auxquelles un particulier peut prétendre dans un projet de rénovation énergétique ?

immo confort

Immo Confort

L’habitat est la quatrième source d’émissions de gaz à effet de serre en France. Le chauffage, la climatisation et l’eau chaude sanitaire comptent parmi les grands responsables des rejets de CO2 des logements. Dans l’objectif d’encourager les particuliers à réduire l’impact environnemental de leur logement, les autorités mettent à leur disposition divers dispositifs permettant de réaliser des économies d’impôt et de bénéficier d’aides dans leur projet de rénovation énergétique.

Le Crédit d’Impôt Transition Energétique

Le CITE est un dispositif fiscal qui offre aux ménages la possibilité de déduire de leur impôt sur le revenu 30% des dépenses réalisées dans la mise en œuvre de travaux d’amélioration énergétique. Le plafond d’investissement est fixé à 8 000 € pour une personne seule, à 16 000 € pour un couple soumis à une imposition commune et est majoré de 400 € à chaque personne à charge.

Pour accéder à cet avantage fiscal, il est nécessaire de respecter certaines conditions. Les travaux doivent être effectués dans la résidence principale du contribuable, par un artisan ou une entreprise possédant la mention RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

D’autre part, le logement faisant l’objet de rénovation énergétique doit être achevé depuis plus de deux ans.

Le Crédit d’Impôt Transition Energétique est accessible aux particuliers imposables ou non. Les propriétaires bailleurs ne peuvent pas prétendre à cet avantage fiscal, mais peuvent toutefois déduire le montant des opérations de leur revenu foncier.

La prime coup de pouce

Jusqu’au 31 mars 2018, l’installation d’équipements tels que des chaudières à haute performance énergétique, des émetteurs électriques à régulation ou des programmateurs centralisés permet d’accéder à la nouvelle prime coup de pouce économies d’énergie, lancée récemment par les autorités.

Cette aide est destinée aux particuliers et son obtention est soumise à des conditions de ressources. Son montant varie de 50 € à 1 300 €, en fonction du matériel mis en œuvre. Pour un émetteur électrique à régulation électronique, un ménage peut bénéficier d’une aide financière de 50 €.

Ce montant passe à 100 € pour la mise en place d’un programmateur centralisé destiné aux radiateurs électriques et à 800 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière à gaz ou à fioul, offrant d’excellentes performances énergétiques.

Dans le cas d’un remplacement de chaudière individuelle par une chaudière de classe 5 fonctionnant au bois, un foyer peut accéder au montant maximum de la prime, à savoir 1 300 €.

La prime est versée par un vendeur d’énergie ou une collectivité et les travaux de pose doivent être effectués par un spécialiste détenant la mention RGE.

Le programme « Habiter Mieux » lancé par l’Anah

L’Anah (Agence nationale de l’habitat) propose aux propriétaires occupants, aux propriétaires bailleurs et aux syndicats de copropriété en difficulté une aide, dont le montant équivaut à un pourcentage des dépenses engagées dans les travaux d’amélioration de performance énergétique.

Dédiée aux logements de plus de 15 ans, l’aide est accessible sous condition de ressources et prend uniquement en compte les travaux qui permettent de réduire de 25% ou plus les déperditions d’énergie.

Pour un foyer aux revenus modestes, le montant octroyé équivaut à 35% de l’investissement et pour un ménage aux ressources très modestes, il peut atteindre 50%.

Le plafond d’investissement est fixé à 20 000 € HT par l’Anah. Cependant, il peut être relevé à 50 000 € dans le cas de travaux de rénovation lourds qui visent à réhabiliter un logement très dégradé.

Intervenant dans le domaine de la rénovation et des énergies nouvelles, Immo Confort peut prendre en charge tout projet d’optimisation de performance énergétique et de pose de solutions écologiques de production d’électricité et de chaleur.