Investir dans un mobil-home : 3 conseils à suivre

L’acquisition d’un mobil-home peut être un investissement rentable pouvant générer des compléments de revenu non négligeables. Cependant, bon nombre de propriétaires éprouvent des difficultés à trouver des locataires ou subissent des pertes d’argent considérables à cause des réglementations imposées par certains directeurs de camping. Pour garantir la rentabilité d’un investissement dans une maison mobile, voici quelques conseils.

Acheter son mobil-home sur une aire de camping

Dans la majorité des cas, les particuliers font appel à des vendeurs professionnels ou à d’autres particuliers dans l’acquisition de leur mobil-home. Ces solutions permettent de bénéficier de rabais de prix et de réaliser des économies, mais il est préférable de les éviter.

En effet, une fois le Bien acquis, le propriétaire doit l’installer dans une aire de camping et peut faire face à des droits d’entrée allant jusqu’à 5 000 €.

D’autre part, les directeurs de camping trient méticuleusement les mobil-homes en prenant en compte divers critères (état, esthétique, etc.). Dans le cas où ils présentent des éléments vétustes ou ne conviennent pas au style recherché, les risques de refus sont assez élevés.

Pour réduire les dépenses et optimiser les chances d’accéder à une aire spécialisée, il est fortement conseillé d’acquérir son mobil-home auprès d’un parc de vente d’un village de vacances. Cette technique permet d’assurer l’accès au village et d’accéder à un large choix de maisons mobiles.

En effectuant l’achat durant la période de déstockage du mois de novembre, on peut bénéficier d’importantes réductions de prix.

Il est toujours préférable d’investir dans un modèle spacieux pour optimiser les chances de trouver des locataires.

Choisir une aire de camping de qualité

Pour limiter les dépenses, on peut l’installer sur un terrain privé. Cette solution est économique, mais elle est déconseillée dans la mesure où les vacanciers sont généralement à la recherche d’un endroit animé et convivial.

En choisissant un village de vacances qui propose des animations et des équipements dédiés aux enfants, un propriétaire peut fixer les loyers à un niveau assez élevé tout en optimisant ses chances de trouver un locataire.

Pour garantir la rentabilité de son investissement, l’idéal est d’opter pour un camping 4 étoiles proposant des installations sportives, des salles de jeu et des parcelles bien entretenues.

L’acquisition du mobil-home doit souvent être effectuée sur le parc de vente du village qui va le recevoir. Il est donc conseillé de choisir en premier l’aire de camping idéale, avant de procéder à l’investissement.

Pour réduire les dépenses, il est conseillé de cibler les aires en phase d’amélioration. Elles proposent des loyers relativement bas et peuvent vite devenir des endroits très prisés des vacanciers en raison de leurs nouvelles infrastructures.

Les autres éléments à prendre en compte dans le choix

Outre la qualité des services et des infrastructures, le choix d’un camping doit s’effectuer en prenant en compte sa période d’ouverture et les clauses de son contrat.

Certaines aires ont une durée d’ouverture plus ou moins restreinte. Elles sont à éviter puisque durant leur longue période de fermeture, il est impossible de bénéficier de supplément de revenu grâce à la location.

Au niveau des clauses, certains campings obligent les propriétaires à changer de mobil-home après une certaine durée (7, 10 ou 15 ans). Ceux qui exigent une autorisation avant chaque location et qui imposent des règles strictes sur le nombre de locataires ainsi que sur l’aménagement des parcelles sont à éviter. Ces règles peuvent affecter considérablement la rentabilité de l’investissement.