Gagner en efficacité énergétique passe forcément par la réalisation de travaux d’isolation thermique de votre domicile, cela est établie ! Toutefois, ces travaux constituent un investissement financier assez conséquent, c’est même le principal poste de dépenses en matière de travaux d’aménagement de l’habitation des ménages en France. On vous rassure tout de suite, vous avez la possibilité vous faire aider financièrement, grâce à une panoplie de subventions et d’aides octroyées par l’Etat français : crédit d’impôt, aides de l’ANAH, prime rénovation, prime énergie… Le point les aides au financement de l’isolation thermique avec l’entreprise spécialisée en rénovation énergétique Envir.

L’isolation thermique : est-ce vraiment important ?

Oh que oui. La question de l’utilité de l’isolation thermique de votre habitat ne se pose plus depuis belle lurette. Plus précisément, depuis que l’on sait qu’un foyer non ou mal isolé perd jusqu’à 30% de sa chaleur intérieure. Cela se traduit par des factures de chauffage assez salées, spécialement en hiver. Pourquoi ? Eh bien parce que la chaleur émise par votre chauffage est gaspillée, perdue inutilement en passant par les combles, les murs et le sol. Afin donc d’optimiser l’isolation thermique de votre domicile, et de prévenir tout risque de déperdition thermique, les travaux d’isolation s’imposent. Vous en récolterez des avantages à la fois financiers, mais aussi environnementaux en réduisant l’impact écologique de votre maison.

Les principales aides au financement des travaux d’isolation thermique

Il faut savoir que l’Etat français a des objectifs ambitieux en matière de transition énergétique des bâtiments. En 2020, l’objectif du grenelle de l’environnement est la réduction de la consommation énergétique en France de 38%. C’est dans cet esprit que le gouvernement français a mis en place un certain nombre de subventions et d’aides pour encourager les particuliers à procéder à la rénovation énergétique de leurs domiciles, et dont l’isolation thermique est un élément central.

Le Crédit d’impôt Transition Energétique

Le Crédit d’impôt Transition Energétique, ou CITE, permet aux ménages français de déduire les dépenses liées aux travaux de rénovation thermiques de leurs impôts. Ce crédit d’impôt peut atteindre 30% pour la majorité des travaux de rénovation énergétique.

L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)

Quand les revenus d’un particulier sont dans la catégorie « ressources très modestes », l’ANAH peut lui octroyer jusqu’à 50% de subventions sur le montant des travaux qu’il aura à réaliser (35% pour la catégorie « ressources modestes »). Notez toutefois que cette aide est plafonnée à 10 000 € par logement.

La Prime Energie Calculeo

En fonction du lieu et du type de travaux, la Prime Energie Calculeo pourra subventionner à hauteur de 20% des travaux d’amélioration de la consommation énergétique de l’habitat. L’aide est versée directement par chèque.

Les aides locales

En conformité avec la politique de proximité de l’Ademe, des aides locales sont désormais disponibles au niveau régional. Renseignez-vous auprès de votre localité pour plus d’information sur l’éligibilité et les montants des aides.
Enfin, il faut savoir que les aides que nous avons citées ne sont en aucun cas cumulables. Toutefois, certaines peuvent être combinées. Il s’agit notamment de la combinaison de la Prime Energie et du crédit d’impôt. Pour plus d’informations sur l’entreprise Envir cliquer ici.