Choisir de construire bioclimatique traduit votre volonté d’utiliser les ressources de l’environnement pour limiter votre impact sur ce dernier et votre consommation d’énergie. En effet, en tenant compte de l’intégration au site, vous faites en sorte d’optimiser le confort thermique en utilisant le soleil à bon escient ou en vous protégeant du vent. Envir, expert en isolation durable, vous livre quelques conseils.

L’architecture d’une maison bioclimatique

Une maison bioclimatique est une maison réfléchie, à commencer par son architecture. Elle doit idéalement être compacte, c’est-à-dire que le ratio entre la surface des murs en contact avec l’extérieur et celle habitable doit être faible. La forme d’une maison joue un rôle conséquent sur la consommation d’énergie, tout comme son volume.
Les fenêtres, et autres occultations, ont également un impact. Il est conseillé d’installer plusieurs fenêtres afin de profiter d’une ventilation naturelle, comme lors des chaudes journées d’été. Attention toutefois, si les fenêtres représentent plus de 25% de la surface habitable, l’effet inverse peut se produire, conduisant à des zones d’inconfort. Pensez également à les équiper de protections solaires, comme avec des stores extérieurs, et à avoir une bonne isolation réalisée par un professionnel comme l’entreprise Envir. D’autres éléments peuvent servir vos objectifs, comme les balcons, les décrochements de façade, les avancées de toiture… Sans oublier les plantes et arbres, qui procurent une ombre agréable en été !

L’environnement propice à une maison bioclimatique

Construire une maison demande avant tout de choisir avec attention un terrain. C’est encore plus le cas pour une maison bioclimatique, la réglementation thermique RT 2005 des bâtiments neufs a d’ailleurs définit des zones climatiques ainsi que des directives de conception pour optimiser l’utilisation des apports solaires.
L’orientation de la maison bioclimatique est également un moyen de vous servir des ressources naturelles par une utilisation maximale du soleil en hiver, et une plus réduite en été. Vous pouvez ainsi réduire votre consommation énergétique de 15 à 20%. Dans l’idéal, orientez vos ouvertures au sud pour mieux maîtriser les apports solaires. Pour plus d’information sur l’entreprise Envir cliquez ici.