Diagnostic immobilier : Les nouveaux enjeux de 2013

Le groupe XERFI a publié récemment une étude sur le marché des diagnostics immobiliers de 2013 d’après scoop.it.fr.
Il est connu que les diagnostics immobiliers représentent une étape importante et maintenant obligatoires suite à la loi française, pour les bailleurs ainsi que les vendeurs de maison ou de bâtiments. Les diagnostiqueurs immobiliers font maintenant face à une situation plus ou moins souciant, vu que leur activité rencontre aujourd’hui de nombreux obstacles : leur légitimité est remise en cause et les conditions de leur exercice s’aggravent.
De plus, les estimations du marché de cette nouvelle année ne sont pas très satisfaisantes, car toujours selon les prévisions de Xerfi, à cause du ralentissement du métier de l’immobilier, le taux de la profession du diagnostic immobilier a baissé de 4%.

Le diagnostic immobilier doit prendre un nouvel élan en 2013:

Il est indéniable que l’obstacle que traverse le domaine de l’immobilier en ce moment impacte directement les performances des diagnostiqueurs. En effet, souligne Vincent Desruelles, ils réalisent plus de 85% de leur chiffre d’affaires avec les diagnostics obligatoires à effectuer lors d’une vente ou d’une mise en location.
Vincent Desruelles commente toujours que depuis quelques années les prix des diagnostiqueurs immobiliers n’ont cessé de diminuer, ce qui représente un autre point occupant. De plus, la masse française demande une recertification des diagnostiqueurs, ce que ces derniers refusent car cela va pénaliser les activités des indépendants.
Enfin il conclut que toutefois, les professionnels les moins expérimentés auront du mal à se maintenir sur le marché car d’autant plus le processus de recertification représente déjà un frein au travail des petits diagnostiqueurs réduisant ainsi l’atomisation du secteur et renforçant de facto la place des leaders du secteur comme Allodiagnostic, Agenda ou Diamgamter.
Ainsi, on peut tirer que les diagnostiqueurs immobiliers sont à un tournant de leur histoire, car en outre, de nombreux médias ont mis en évidence le manque de fiabilité des diagnostics de performance énergétique à l’automne 2012. On peut dire que cela correspond à un échec pour l’image des professionnels du diagnostic immobilier .

Trouver un broker d’options binaires n’est pas facile. Pour les traders débutants, le meilleur moyen de s’initier dans la discipline est d’ouvrir un compte de démonstration sur une plateforme de trading en ligne.

 

© photos

5 réflexions sur “ Diagnostic immobilier : Les nouveaux enjeux de 2013 ”

  • 22/02/2013 à 09:06
    Permalink

    Avec ces enjeux, le diagnostic immobilier est désormais un étape non négligeable.
    Merci pour cet article,

  • 15/03/2013 à 01:47
    Permalink

    Oui, c’est vrai, la diffe9rence de prix entre les professionnels est tre8s grdnae. Il faut faire attention premie8rement e0 la qualite9 des services. Je ne choisis jamais le professionnel le plus cher, ni le moins cher.

  • 16/10/2013 à 09:40
    Permalink

    Merci pour cet article.
    Je suis d’accord avec vous concernant la différence de prix des diagnostiqueurs. Je suis moi-même à la recherche d’un professionnel certifié qui pourrait me proposer un bon rapport qualité/prix. J’attends des devis notamment via ce site http://www.lesdiagnostiqueursdefrance.com/devis-diagnostic-immobilier.html
    Connaissez-vous d’autres solutions pour trouver un bon professionnel ?

  • 09/12/2013 à 09:16
    Permalink

    Merci pour ces informations fortes intéressantes.

  • 19/01/2014 à 08:35
    Permalink

    90% des diagnostiqueur première vague des années 2000 ont disparus
    50% de la deuxième vague des années 2006

    Cette mise en concurrence acharnée est malsaine,
    un DPE vendu 90 euros sous évalué

    Que represente 500 euros sur le prix d’une maison ?

    restons serieux !

Les commentaires sont fermés