Quels sont les principaux matériaux plastiques ?

Quels sont les principaux matériaux plastiques ?

Résistants et personnalisables, les matériaux plastiques offrent de nombreux avantages. Il n’est cependant pas simple de se faire un avis parmi tous les types de matériaux existants. A MJM Graphic Design, les étudiants des filières Architecture et Décoration d’intérieur connaissent parfaitement ces différents matériaux et leurs propriétés. Le Plexiglas et le Polystyrène font partie des matériaux plastiques les plus fréquemment rencontrés.

Le Plexiglas : un matériau résistant et design

Le Polyméthacrylate de méthyle (PMMA) est un matériau plastique commercialisé sous le nom de Plexiglas. Créé en 1924, le Plexiglas fait partie des matériaux thermoplastiques, reconnus pour leur résistance.

Les différents usages du Plexiglas

Le Plexiglas peut être utilisé dans de nombreux domaines : industrie, décoration, architecture, médical…
Il est utilisé dans la fabrication des enseignes et des panneaux publicitaires. Certaines pièces industrielles sont réalisées à partir de Plexiglas.
En décoration d’intérieur, le Plexiglas est un matériau employé dans la réalisation de meubles (tables, chaises, étagères…) mais aussi de fenêtres. En effet, il permet une excellente transmission de la lumière ce qui fait de lui le matériau idéal pour la conception des fenêtres. Plus léger et plus malléable, il remplace progressivement le verre.
Il est également utilisé dans le domaine médical puisqu’il entre dans la composition des prothèses dentaires mais aussi de certains implants ophtalmologiques.

Les avantages du Plexiglas

  • Robustesse et légèreté

Le Plexiglas est un matériau très léger. Beaucoup plus léger que le verre, il offre cependant une résistance équivalente voire supérieure. Par rapport au verre , sa résistance aux chocs serait ainsi près de 40 fois supérieure. En plus de sa robustesse, le plexiglas résiste à la corrosion, aux UVS ainsi qu’aux intempéries. Il s’agit d’un matériau fiable qui ne se dégrade que très peu dans la durée et qui peut être utilisé aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur.

  • Esthétique et design

Le Plexiglas est particulièrement apprécié des décorateurs d’intérieur pour son aspect esthétique. Sa transparence permet de créer un effet lumineux et design. Ce matériau présente l’avantage de pouvoir se décliner quasiment à l’infini. En effet, toutes les couleurs et formes sont possibles grâce au Plexiglas.

Le Polystyrène : un excellent isolant

Inventé à la fin du XIXème siècle, il n’a été commercialisé qu’à partir des années 1930. On distingue plusieurs types de Polystyrène dont le Polystyrène expansé et le Polystyrène extrudé.

Les différents usages du Polystyrène

Ce matériau entre dans la composition de nombreux produits de notre quotidien. La forme la plus connue est la Polystyrène expansé, qui sert à emballer et à protéger les produits fragiles.
Le Polystyrène est très présent dans le secteur agro-alimentaire puisqu’il est utilisé notamment pour la fabrication d’emballages et de barquettes. Il est également présent dans les boitiers des CD.
Dans le domaine de la construction et du bâtiment, le Polystyrène est principalement utilisé pour l’isolation thermique (cloisons, planchers ou toiture).

Les avantages du Polystyrène

Le polystyrène est très résistant aux chocs, à l’eau mais aussi à la chaleur. Il s’agit d’un matériau reconnu pour ses grandes capacités d’isolation, principalement thermique. Le polystyrène extrudé est plus performant que le polystyrène expansé. Sa résistance aux chocs et à l’humidité est plus importante. Cependant, il est généralement plus cher et est moins respectueux de l’environnement.

Je veux acheter un appartement : par où commencer ?

Je veux acheter un appartement : par où commencer ?

Acheter un bien immobilier n’est pas une mince affaire. C’est une opération qui demande beaucoup de temps, de gros investissements et parfois même du courage !
Alors, avant de vous lancer dans une aventure de ce genre, prenez le temps de bien lire ce qui suit et vous saurez par où commencer pour que votre achat ne tourne pas au cauchemar.

1. Le type d’appartement recherché

Avant de décider d’acheter tel ou tel appartement, commencez par définir ce que vous
recherchez comme bien.

– Ancien ou neuf ?

Certains vous diront que choisir entre un appartement neuf et un appartement ancien est juste une question de goût, ou de coût. Ce qui est vrai en grande partie.
Néanmoins si l’ancien est moins cher, et qu’il a le charme de véhiculer à travers ses murs des histoires et un passé, le neuf aussi a ses avantages. Vous pouvez décider vous-même du style et de l’architecture de votre appartement. Vous choisirez même les revêtements et les accessoires.
Et n’oubliez pas que l’ancien rime souvent avec travaux : travaux de réparation et/ou de rénovation (diagnostic de Performance Énergétique).

– Superficie et nombre de pièces

Avant d’entamer vos recherches, déterminez la superficie de votre appartement et le nombre de pièces requis. Cela vous évitera de vous éparpiller et de perdre votre temps en recherches inutiles.

– Emplacement

Si vous décidez d’acheter un appartement, le choix de son emplacement sera très important. C’est un critère qui détermine le prix du bien et qui décide également de votre confort personnel.
Avant d’acheter un appartement, définissez les critères avant de l’acheter. Un appartement situé trop loin de votre travail et/ou de l’école de vos enfants, des commerces et des transports de transport en commun peut à la longue s’avérer non rentable. Et si un jour, vous vouliez le vendre, son prix sera déterminé entre autres en fonction de son emplacement et de sa situation géographique.

2. Visitez et comparez

Pour avoir une meilleure idée des prix sur le marché de l’immobilier, et avant de signer un contrat d’achat, même si vous avez eu un coup de cœur pour un appartement, prenez le temps de visiter d’autres biens, dans le même emplacement et même ailleurs, allez vers les agences immobilières, cherchez, comparez et vous pourrez trouver un meilleur produit.

3. Demandez conseil à des professionnels en immobilier et en crédits bancaires

Une fois que vous vous êtes fait votre propre idée sur les prix et les produits disponibles et qui répondent à votre recherche, demandez conseil à des professionnels : des professionnels en finances et des professionnels en immobilier comme Altus Immobilier entre autres. Vu leur expérience dans le domaine, il est certain qu’ils connaissent des choses qui pourraient vous avoir échappé.
Alors, prenez le temps de les écouter et de tirer profit de leurs conseils.

4. Question argent

Une fois que vous vous êtes fait une idée du prix de l’immobilier et des opportunités qui se présentent à vous, faites un détour du côté de vos finances. De combien d’argent disposez-vous et combien vous en manque-t-il ?
Faites une simulation de ce que vous aurez à payer pendant 10,15 ou encore 20 ans et voyez si vous pourrez vous en sortir.
– Crédit bancaire : une formule qui exige souvent un apport personnel : plus ce dernier est intéressant, meilleures seront les conditions du crédit à contracter. N’oubliez pas que le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33% de vos revenus.

– Aides financières possibles :
   – prêt à taux zéro (premier achat immobilier, neuf ou ancien, conditions de ressources, apport personnel).
– prêt épargne logement (plan datant d’au moins 4 ans).
– TVA à 5,5 % (logement neuf, zone Agence Nationale de Rénovation Urbaine).
– aide de la mairie / ou du Conseil régional (primo accédant).
-prêt à l’Accession Sociale (revenu modeste, individu rattaché au foyer fiscal de ses parents et 1 er achat immobilier).
– allocation de Logement Social.

– Frais supplémentaires
– frais de notaire
– frais d’agence immobilière
– frais de dossier
– assurances pour les prêts immobiliers :
– obligatoires : assurance décès invalidité et habitation
– facultatives : garantie revente et assurance-chômage

5. Négociez le prix

Enfin, n’hésitez pas à négocier le prix proposé par le vendeur. Vous en avez pleinement le droit et si vous êtes un bon négociateur, vous pourrez en tirer un bon profit et faire baisser le prix de manière très intéressante. Un gain d’argent que vous investirez dans les charges liées à l’achat de votre appartement.

Quel matériau choisir pour le revêtement des sols ?

Quel matériau choisir pour le revêtement des sols ?

Pour l’architecte et le décorateur d’intérieur, le choix du matériau pour le revêtement des sols est primordial. Il n’est cependant pas toujours évident de s’y retrouvez parmi tous les matériaux existants. Parmi les revêtements les plus utilisés, le parquet, le carrelage ou encore la moquette. Quelles sont les spécificités de ces différents matériaux ? Quels sont leurs avantages et leurs inconvénients ?

Le parquet : un atout charme indéniable

Le parquet en bois fait partie des revêtements de sol les plus populaires. Il présente en effet de nombreux avantages. S’il est particulièrement apprécié, c’est tout d’abord en raison de son rendu particulièrement esthétique. Le parquet a en effet cette capacité à créer une ambiance chaleureuse et rustique et ce, dans n’importe quel type de pièce.

Le parquet peut être en effet utilisé dans un salon, dans une chambre ou encore dans une salle à manger. Il est également possible de poser un parquet dans une salle de bain, en prenant certaines précautions. Il faut en effet veiller à ce que l’eau et l’humidité ne puissent pas s’infiltrer sous le parquet. Le parquet ne résiste pas à l’eau, et c’est là son principal inconvénient. Une fois mouillé, le parquet risque en effet de gonfler et de s’abimer.

On distingue plusieurs types de parquets : le parquet massif, le parquet contrecollé ou encore le parquet stratifié.

Le carrelage : un revêtement incontournable

Parmi les différents types de revêtement, le carrelage est indéniablement celui qui est le plus facile d’entretien. Le revêtement en carrelage est donc parfaitement adapté pour des pièces plus exposées aux salissures telles que la cuisine et la salle de bain.

Il existe trois principaux types de carrelage, selon le matériau qui les compose : le carrelage en pierre, le carrelage en grès et le carrelage en terre cuite.

Les carrelages en pierre naturelle sont très résistants, en particulier les carrelages en granit. Le marbre quant à lui offre une grande diversité de finitions possibles. Le marbre peut être en effet poli, patiné ou vieilli. Typiques des maisons du sud de la France, les carreaux en terre cuite sont réalisés à partir d’argile et de sable. Ils se déclinent en différentes couleurs (rouge, rose, beige), selon le type de terre utilisé.

La moquette : le grand retour !

Longtemps considérée comme ringarde, la moquette a fait ces dernières années son grand retour ! La moquette peut être élaborée à partir de différents matériaux naturels (lin, laine, coton) ou synthétiques (polyester, polyacrylique…).

La moquette est très facile à poser et offre un très bonne isolation, à la fois thermique et phonique. En effet, elle permet de garder la chaleur à l’intérieur d’une pièce et d’estomper les bruits. Autre avantage de la moquette, se décline en une grande variété de couleurs. A la différence du carrelage, la moquette n’est pas glissante et permet d’amortir les chutes. La moquette est donc particulièrement adaptée pour le revêtement des chambres d’enfants.

 

Vous souhaitez faire installer un revêtement au sol mais vous ne savez pas lequel choisir ? Sachez que des professionnels de la décoration d’intérieur peuvent vous aider et vous conseiller. A MJM Graphic Design, les étudiants des spécialités « Architecture d’intérieur » et « Décoration d’intérieur » apprennent les caractères et les différentes utilisations des revêtements au sol.

Les différents secteurs d’activité du bâtiment

Tout au long de sa carrière, l’architecte d’intérieur est amené à travailler en collaboration une multitude de professionnels du bâtiment. Il est donc important pour lui de connaitre les différents secteurs d’activité. A MJM Graphic Design, les étudiants en architecture d’intérieur sont formés aux différentes technologies du bâtiment : charpenterie, plomberie, électricité, chauffage…

La plomberie

Pour qu’un bâtiment soit alimenté en eau ou en gaz, il est nécessaire d’installer un système de canalisation fiable et performant. C’est là qu’intervient le travail du plombier. La plomberie regroupe principalement trois domaines que la zinguerie, le chauffage et la plomberie sanitaire.
La plomberie est un secteur d’activité qui renvoie à un champ de compétences très vaste. En effet, le plombier doit maitriser de nombreuses techniques et connaitre les propriétés des principaux matériaux utilisés dans l’élaboration de la tuyauterie. Il doit également avoir une parfaite connaissance de toutes les normes de sécurité en vigueur concernant l’installation des différentes installations.
Les installations en plomberie peuvent être construites à partir de divers matériaux. Les tuyaux sont généralement constitués de cuivre, en plomb, en PVC, en acier ou encore en béton.

L’électricité

Une fois le bâtiments construit, l’électricien est chargé de la conception et de l’installation du réseau d’électricité. Le travail de l’électricité se déroule généralement en plusieurs étapes. Dans un premier temps, il étudie les différents plans et schémas du bâtiment afin de déterminer où seront mis en place les équipements électriques. Ensuite, il procède à la mise en place des différents câbles et appareillages (armoires, tableaux électriques, prises…). Une fois les travaux réalisés, il est chargé de la vérification et de la mise en service du réseau.
Il s’agit d’un métier qui nécessite de nombreux savoir-faire et compétences : matériaux, soudure, lecture des plans…
L’électricité est donc un collaborateur de premier ordre pour l’architecte d’intérieur. L’électricien pourra en effet renseigner l’architecte d’intérieur sur l’emplacement des différents équipements électriques et sur les normes de sécurité à respecter.

L’isolation thermique

L’isolation thermique d’un bâtiment est essentielle. Une bonne isolation permet de maintenir le bâtiment à une bonne température en évitant le plus possible le transfert de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur. Les professionnels de l’isolation thermiques jouent donc un rôle primordial. Les travaux d’isolation sont réalisés par des techniciens en isolation. Ils s’occupent de préparer et de poser les différents supports et enduits. Ils sont également chargés de veiller à la qualité des installations ainsi qu’au respect des normes de sécurité.
Les techniciens en isolation sont le plus souvent sous la direction d’un chef d’équipe, spécialisé en performance énergétique. C’est le chef d’équipe qui s’occupe de définir le projet, d’organiser et de planifier le calendrier des travaux.
L’expertise des professionnels de l’isolation est nécessaire pour l’architecte d’intérieur. Ils sont en effet aptes à le conseiller et à donner leur avis sur les revêtements à utiliser.

Les différents types d’escaliers d’intérieur

Les différents types d’escaliers d’intérieur

En architecture et décoration d’intérieur, le choix de l’escalier est déterminant. Au-delà de sa dimension fonctionnel, l’escalier est un élément de décoration important. Il existe une grande diversité d’escaliers, de forme et de matériaux différents. Pour l’installation de votre escalier, il peut être judicieux de demander l’avis d’un professionnel de la décoration d’intérieur. L’école MJM Graphic Design, présente dans toute la France, forme des décorateurs d’intérieur compétents et polyvalents.

L’escalier : un élément de décoration central

Escaliers principaux et escaliers secondaires

Habituellement, on distingue les escaliers dits « principaux » et les escaliers dits « secondaires ». Un escalier principal est un escalier qui relie deux étages. L’escalier secondaire permet quant à lui d’accéder à des espaces tels que des greniers et des mezzanines. Les escaliers principaux sont plus fréquemment utilisés que les escaliers secondaires. Ils sont également plus imposants et plus robustes.

De nombreux critères à prendre en compte

Lorsque l’on choisit un escalier d’intérieur, il faut prendre en considération un certain nombre de critères et de contraintes. Des mesures doivent être préalablement prises afin de connaitre exactement l’espace disponible pour l’installation de l’escalier. En effet, un escalier occupe une surface au sol importante, entre 4 à 6m² en moyenne.

Les différentes formes d’escaliers

Les escaliers se déclinent sous des formes très variées. Les principaux types d’escaliers sont l’escalier droit, l’escalier tournant et l’escalier hélicoïdal.

L’escalier droit

L’escalier droit est le type d’escalier le plus fréquemment rencontré. Il fait partie des escaliers les moins chers et les plus facile à installer.
Ce type d’escalier comprend de nombreux avantages. Il permet notamment d’installer des rangements supplémentaires, dans l’espace situé en dessous de l’escalier. Il peut être fabriqué à partir d’une grande diversité de matériaux (bois, métal, pierre, béton, verre…).
L’escalier occupe cependant une surface relativement importante. Ce type d’escalier ne convient donc pas pour les petits espaces.

L’escalier tournant

Ce type d’escalier est constitué d’un ou plusieurs angles droits. On distingue plusieurs types d’escaliers tournant selon leur nombre d’angles : l’escalier ¼ tournant (en forme de « L »), l’escalier à 2/4 tournant (2 angles droits) et l’escalier à ½ tournant.
Ce type d’escalier offre un aspect esthétique particulièrement agréable. En bois ou en pierre, il apportera à la pièce un cachet indéniable. A la différence de l’escalier droit, il peut être installé dans des espaces plus restreints.

L’escalier hélicoïdal ou escalier en colimaçon

L’escalier hélicoïdal, plus communément appelé escalier en colimaçon, est un escalier dont la structure s’organise de manière circulaire, autour d’une colonne centrale.
En plus d’être particulièrement élégant, ce type d’escalier n’occupe que très peu de surface de sol. Autre avantage, il peut être installé partout puisqu’il n’a pas besoin de mur d’appui.
Cet escalier est en revanche particulièrement étroit. Il est difficile voire impossible de transporter des objets encombrants par ce type d’escalier.

Les différents matériaux utilisés

Outre la forme de l’escalier, le choix du matériau est essentiel. Les escaliers sont généralement en bois, en pierre ou en métal. Si le choix de la forme est contraint par des critères objectifs (espace disponible…), le choix du matériau est surtout une histoire de goût.

Le bois

Le bois est le matériau le plus utilisé dans la fabrication des escaliers d’intérieur. Il est préférable d’utiliser du bois dur tels que le chêne et le frêne, plus résistants que d’autres types de bois. Ce matériau naturel permet de créer une atmosphère authentique et chaleureuse. Il s’agit d’un matériau robuste et fiable.

La pierre

Les escaliers en pierre sont relativement rares. Ils sont surtout présents dans les demeures anciennes. Parmi les pierres utilisées figurent le granit, le marbre ou encore l’ardoise.
De par sa résistance, la pierre peut être aussi bien utilisée pour les escaliers d’intérieur que pour les escaliers d’extérieur.

Le métal

Le métal est un matériau de plus en plus tendance. Très présent dans le style industriel, l’escalier en métal est à la fois solide et léger. Il s’associe très bien avec d’autres matériaux tels que le bois ou le verre.

Feng-shui : Comment placer votre lit dans la chambre ? L’avis de novaliterie

La chambre à coucher est la pièce de détente par excellence. Vous avez investi dans une literie de qualité et vous vous demandez comment aménager votre chambre ? Ou placer votre lit pour dormir comme un bébé ? Suivez l’avis de Nova Literie pour créer une chambre à coucher harmonieuse selon les préceptes du Feng-shui.

Qu’est-ce que le Feng-shui ?

Le Feng shui est un art millénaire d’origine chinoise qui a pour but d’harmoniser l’énergie environnementale d’un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de ses occupants. Il peut être mis en place dans toutes les pièces de la maison, mais nous parlerons ici de la chambre à coucher en particulier.

Alors comment le Feng-shui peut apporter plus d’harmonie dans votre chambre ?

On ne le répétera jamais assez, la chambre à coucher est faite pour dormir et les moments de tendresse. Chaque objet sera placé judicieusement. Les couleurs utilisées sur les murs, le linge de lit, les rideaux et les meubles seront choisies consciencieusement. En effet, chacune d’elle a une signification bien précise.

L’emplacement du lit dans la chambre à coucher, l’avis de Novaliterie

Il est conseillé de ne pas placer votre lit près de la porte. Les pieds du lit ne doivent absolument pas se situer juste en face de la porte. Cela bloquerait la circulation de l’énergie dans la pièce. Placez la tête de votre lit au nord, votre sommeil sera profond et bénéfique.

Vous pouvez dormir la tête à l’Est, cette direction vous donnera plus d’énergie et vous aidera à vous réveiller plus facilement le matin. D’après la philosophie Feng-shui, cela peut créer de nouvelles perspectives dans votre carrière ou vos finances.

Orienté Nord Est, cela peut vous rendre très ambitieux mais aussi créer des troubles du sommeil.  Ne placez pas votre lit sous une fenêtre mais plutôt contre un mur. Évitez de dormir à-même le sol car le sommier est indispensable pour que les énergies puissent circuler sous le lit. Si vous dormez à deux, ne placez jamais votre lit sous une poutre. Selon le feng-shui, cela briserait la communication dans votre couple et déséquilibrerait l’harmonie entre vous.

Une décoration épurée

Nous avons pris la mauvaise habitude de tout installer dans notre chambre, le dressing, le bureau et la télévision. Limitez-vous au strict nécessaire, un lit, une table de chevet. Si vous n’avez pas la possibilité de placer les autres meubles dans une autre pièce, choisissez un mobilier léger aux angles arrondis qui vont adoucir l’ensemble.

La hauteur des tables de chevet doit impérativement être inférieure à celle du lit. On évite de coller les tables de chevet au lit.

Vous pouvez suspendre des décorations et des étagères mais veillez à ce que rien ne soit suspendu au-dessus de votre lit. Vous pourriez sentir leurs présences au-dessus de vous et cela peut perturber votre sommeil.

Limitez les appareils électriques et électroniques

Limitez les appareils électriques et électroniques dans la chambre à coucher. La place de l’ordinateur est dans le séjour ou dans un bureau. La télévision est à bannir de la chambre, si ce n’est pas le cas éloignez-la au maximum de votre lit. Ne mettez pas la télévision en veille mais éteignez-la complètement avant de vous coucher. Les ondes perturbent votre sommeil. Les téléphones portables doivent être placés à au moins 2 mètres du lit. L’idéal serait de laisser les lueurs du matin vous réveiller naturellement. Si vraiment vous ne pouvez-vous passer de réveil, choisissez un modèle à piles.

Les couleurs à privilégier

Les couleurs claires favorisent le calme et l’endormissement. Vous pouvez utiliser le lin, le taupe, le gris perle, le rose pâle et le blanc à volonté. Votre linge de lit doit être doux et satiné. Les couleurs chaudes comme le rouge tomate, le vieux rose et le bleu turquoise sont à utiliser avec parcimonie sur les rideaux ou les plaids, les coussins, les oreillers.

L’éclairage

Il joue aussi un rôle essentiel dans une chambre feng-shui. Une lumière tamisée favorise le calme et l’harmonie. Vous pouvez vous servir de variateurs pour pouvoir régler la luminosité à votre convenance. Privilégiez les appliques murales et des lampes de chevet. Faites-en sorte que la lumière ne se reflète pas dans votre miroir pour ne pas perturber votre bien-être.

Éloignez le miroir au maximum de votre lit. Et surtout, choisissez un emplacement qui vous empêche de voir votre reflet lorsque vous êtes installé sur le lit.

Aérez et rangez votre chambre tous les jours

Chaque matin, prenez l’habitude d’ouvrir les fenêtres pour que l’air frais et pur puisse circuler. Aérez la pièce environ 5 à 15 minutes. Prenez l’habitude de nettoyer et de ranger la chambre régulièrement. Parfumez la pièce avec des notes douces et sucrées. Les bougies au santal sont excellentes. L’huile essentielle de lavande est idéale pour la relaxation et la méditation.

Evitez d’empiler vos vêtements n’importe où et n’importe comment. Le désordre déséquilibrera l’harmonie de la chambre à coucher.

Un dressing serait une excellente solution pour éviter les accumulations de vêtements et de chaussures. Si vous n’avez pas la possibilité d’installer un dressing dans votre maison ou votre appartement, installez des meubles de rangement dont les dimensions s’accordent à celles de la chambre.

Le choix du matelas et du cadre de lit

L’avis de novaliterie est de choisir votre matelas selon votre morphologie pour sélectionner la densité idéale et les dimensions adaptées à vos besoins. Pour les amoureux, il doit mesurer au moins 140 cm ou plus si vous avez la place dans la chambre. Veillez tout de même à ce que le lit ne prenne pas toute la place dans votre chambre. Vous l’avez compris, tout est une question d’équilibre.

L’hygiène est une règle très importante dans la philosophie Feng-shui. Changez vos draps au moins une fois par semaine, lavez votre couette et la housse régulièrement, aspirez le matelas pour enlever les impuretés. N’oubliez pas de nettoyer le cadre de lit et les pieds de lits. Aspirez le sommier et le dessous du sommier pour éviter que l’énergie ne circule plus. Tournez votre matelas régulièrement vous permettra de renouveler l’énergie de votre literie.

Les bois de hêtre ou de pin maritime sont à privilégier pour le cadre de lit. C’est une matière naturelle qui n’a aucune conséquence néfaste sur votre santé. Le métal, au contraire, créera des ondes électromagnétiques défavorables à une récupération et un sommeil de qualité. Le lit doit être de formes harmonieuses, douces et plutôt arrondies dans les angles.

 

Voilà, vous connaissez maintenant les principales règles d’une chambre à coucher Feng Shui. Il ne vous reste plus qu’à les mettre en place en vous amusant. Faites de beaux rêves !

Les différents matériaux de construction

Les différents matériaux de construction

Lorsque l’on construit ou rénove un bâtiment, le choix des matériaux utilisés est essentiel. En effet, chaque matériau possède un aspect et des spécificités qui lui sont propres. A MJM Graphic Design, les étudiants des formations en Design apprennent les usages et les caractéristiques de chaque matériau : brique, bois, parpaing, béton, pierre.

Les matériaux de construction sont utilisés pour la fondation et l’isolation de la maison. Certains de ces matériaux peuvent également être utilisés pour le revêtement extérieur et intérieur du bâtiment.
Il est important de comparer les différents matériaux afin de se faire un avis sur leur capacité d’isolation, sur leur coût, mais aussi sur les impacts qu’ils peuvent avoir sur l’environnement.
Du point du décorateur d’intérieur, l’aspect esthétique du matériau est également un critère important. En effet, les différents matériaux n’ont pas le même rendu visuel. Ces matériaux peuvent être peints et travaillés afin d’obtenir le rendu souhaité.

Le bois : un matériau naturel et authentique

D’origine naturel, le bois est aujourd’hui un matériau de plus en plus utilisé dans la construction de bâtiment. En plus de sa robustesse, le bois dispose d’un fort pouvoir isolant, bien supérieur à celui du béton. Le visuel est également très esthétique, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le bois permet de créer une ambiance chaleureuse et authentique.
Le bois est également utilisé comme revêtement au sol. Le parquet peut être décliné selon une grande variété de styles et de couleurs. Certains parquets auront une teinte claire (érable, hêtre, chêne), tandis que d’autres seront davantage marrons (teck, châtaigner). Des bois rouges comme le moabi, le jatoba ou encore la padouk créeront une ambiance exotique. De nombreuses finitions peuvent être réalisées en fonction du rendu que l’on souhaite obtenir : verni, cirage, parquet fumé …

La pierre : un matériau noble qui offre de nombreuses possibilités

Bien que de moins en moins utilisée, la pierre est un des matériaux de construction les plus robustes. En plus de sa résistance, la pierre présente un charme indéniable. Des murs en pierre créeront une atmosphère rustique et minérale. Si la pierre est moins utilisée que les autres matériaux c’est notamment en raison de son coût relativement élevé.
La pierre peut être utilisée pour la construction des fondations mais aussi en parement pour décorer l’extérieur ou l’intérieur de votre maison. Les parements muraux peuvent être posés dans tous les types d’espaces, aussi bien les chambres, que les pièces à vivre que les salles de bain. Ces parements sont déclinables quasiment à l’infini (formes, couleur) et peuvent être associés avec d’autres matériaux tels que le bois.

La brique : pour une ambiance moderne et industrielle

La brique est l’un des matériaux de construction les plus utilisés. Ainsi, plus de 37% des constructions neuves seraient en brique (source : HomlyYou). Depuis des siècles, les hommes ont recours à la brique pour la construction de leur maison. Au fil du temps, la brique alvéolaire a remplacé la traditionnelle brique en terre cuite. En plus d’être résistante, la brique alvéolaire présente l’avantage d’être facile à poser et plus abordable que les autres matériaux. En décoration d’intérieur, les murs en brique sont particulièrement à la mode. Ils permettent de créer une ambiance moderne et industrielle.

Les agences d’architecture en France

Les agences d’architecture en France

Le métier d’architecte est un métier attractif qui suscite un fort engouement. De plus en plus de jeunes souhaitent travailler dans ce domaine, comme en témoigne le succès des formations en architecture et architecture d’intérieur. Les architectes peuvent travailler à leur compte mais aussi au sein d’agences.

Le métier d’architecte en France

Le métier d’architecte en chiffres

D’après les chiffres de l’Ordre des architectes, il y a aujourd’hui 29 900 architectes inscrits à l’Ordre des architectes. Au total, ce sont près de 1 200 étudiants qui sont diplômés chaque année et qui reçoivent l’habilitation HMONP, permettant d’exercer le métier d’architecte.
On assiste depuis plusieurs années, à une féminisation des métiers de l’architecture, secteur qui a été pendant longtemps principalement masculin. Les femmes représentent en 2018 29% des architectes agrées. Ce chiffre s’élève à plus de 46% chez les architectes de moins de 34 ans.

Comment devenir architecte ?

La profession d’architecte est régie par des règles assez strictes. Pour exercer la profession d’architecte, il est nécessaire d’avoir un diplôme certifié par l’état et d’être inscrit à l’Ordre des Architectes.
Pour obtenir l’habilitation HMONP, les personnes souhaitant devenir architecte doivent suivre une formation de 5 ans au sein des écoles reconnues par l’état. Au total, il existe en France une vingtaine d’écoles d’architecture reconnues.

Comment devenir architecte d’intérieur ?

Les voies pour devenir architecte d’intérieur sont plus diversifiées. A la différence des architectes, il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme reconnu par l’état. En plus des grandes écoles d’architecture, il est également possible de suivre des formations dans les écoles d’arts appliqués. L’école MJM Graphic Design, présente dans 6 campus en France, propose une formation d’Architecture d’Intérieur qui se déroule en 3 ans. Elle permet l’obtention d’un Titre certifié de niveau III. D’après l’avis des anciens étudiants, cette formation leur a permis d’acquérir des connaissances et des compétences solides.

Les agences d’architecture en France

Les professionnels de l’architecture travaillent principalement dans la région parisienne. En effet, 33% des architectes agréés exercent en Ile de France. L’Auvergne-Rhône-Alpes arrive en deuxième position (12%). Viennent ensuite l’Occitanie, la région PACA, la Nouvelle Aquitaine, la région Grand-Est, les Hauts de France et enfin les Pays de la Loire.

En Ile-de-France

La majorité des architectes d’intérieur exercent dans la région parisienne. Parmi les agences les plus en vogue en ce moment figurent l’agence Xavier Lemoine, l’agence Véronique Cotrel ou encore l’agence Parallel.

  • L’agence Véronique Cotrel
  • Fondée en 2010, l’agence Véronique Cotrel rassemble une équipe d’une dizaine de personnes passionnées. Les architectes de l’agence travaillent sur différents types d’espaces : logements, bureaux ou encore commerces. Depuis quelques années, l’agence a acquis une véritable notoriété et a fait la une de nombreux magasines (Marie Claire Maison, Art & Décoration…).

  • L’agence Parallel
  • Parallel est une agence spécialisée en architecture d’intérieur, située rue Saint-Honoré dans le premier arrondissement de Paris. En 2016, l’agence s’est vue confiée la réhabilitation de l’immeuble River Plaza.

En Auvergne-Rhône-Alpes

  • L’agence Julie Pocino
  • L’agence Julie Pocino est une agence d’architecture basée à Grenoble, deuxième plus grande ville de la région. L’agence accompagne ses clients dans toutes les étapes du projet, de la conception (étude de projet, croquis et plans) à la réalisation (suivi de chantier…). Elle propose de nombreux services : coaching en ligne, conseil à domicile…

  • L’agence MoMa
  • Située en plein cœur de Lyon, l’agence MoMa est constituée d’une dizaine d’architectes. Passionnés et à l’écoute de leurs clients, les architectes de l’agence travaillent sur des espaces variés (habitation, restaurants, commerces, bureaux). Parmi ses principaux projets figure la réhabilitation de l’immeuble de bureaux Cobiscol à Décines.

Domuneo : une entreprise citoyenne pour des citoyens très éclairés !

Côté transition énergétique, il y a vraiment du travail à faire et, contrairement à ce que l’on pourrait croire quand on voit la liste des livres blancs, directives européennes diverses, sommets mondiaux de l’écologie et autres obligations légales qui finissent par retomber sur le citoyen lambda, ce n’est pas la population qui fait le plus de résistance à évoluer, ce sont les accords commerciaux internationaux. Prenons l’exemple très récent des accords de libre-échange entre l’Europe et le Canada, dont l’application est effective depuis septembre 2017 : le Ceta (un traité signé il y a un an) est, selon le journal les Echos « loin d’être le modèle d’accord commercial de nouvelle génération vanté par la Commission européenne, qui l’a négocié » (sic). En effet ces accords ne sont pas en rapport avec l’accord de Paris sur le climat et ne réservent aucune garantie sur le principe de précaution exercé en Europe. Même si un degré de confiance existe, il n’empêche qu’aucune traçabilité des produits n’est demandée…. De nombreux détails font que des éléments de protection habituellement requis sur le marché européen ont été gommés et que, globalement, la protection de l’environnement a eu peu de poids par rapport à l’ouverture commerciale… Lire la suite

1day 1 product : Les français et le bricolage

Vu comme une véritable corvée par certains, le bricolage est pourtant une passion pour de nombreuses personnes. Pour mesurer l’étendue de cette tendance, une enquête a été menée par Yougov en 2017 sur un échantillon de 1005 personnes représentatives de la population françaises des plus de 18 ans.

Cette enquête est sans appel : les français aiment le bricolage et sont très nombreux à manier les outils pour réaliser divers travaux. Lire la suite