5 mois après son lancement, état des lieux sur la Loi Duflot

La loi défiscalisation succédant à la célèbre Loi Scellier fêtera bientôt sa première « demi-année ».
A l’aube de cet anniversaire, penchons-nous sur les premiers retours concernant sa mise en application.
Qu’en pensent les professionnels, qu’en pensent les investisseurs ?

Les professionnels analysent la Loi Duflot :

Côté professionnels, la Loi Duflot a fait du bien : ses 18% de réduction d’impôts succèdent aux précédents 13% de la loi Scellier. Le montant de la défiscalisation crée plus d’engouement que la précédente loi chez les investisseurs, chose indispensable en cette période de crise, mais « cela reste relativement calme avec un mois de mai catastrophique » note Mr Jean Michel K., professionnel de la défiscalisation à Lyon.
Parmi les changements, le fait de pouvoir acquérir 2 appartements dans l’année est très apprécié car il permet aux personnes les plus imposées d’adopter une stratégie d’investissement locatif en Loi Duflot axée sur les petites surfaces. Ainsi on pourra réduire ses impôts à hauteur de 6 000 € par an pendant 9 ans en achetant par exemple 2 deux pièces à 150 000 € chacun.
Le fait également d’avoir un plafond de loyer Duflot dégressif avec la surface pourrait être considéré comme un avantage puisqu’il colle au plus près avec la loi du marché. En effet, rapporté au mètre carré, un grand appartement se loue moins cher qu’un petit.
Cependant, les professionnels décrient cette règle qui, selon eux, est contraire aux intérêts de la loi :
Mr Adrien S. (conseiller en investissement immobilier à Tassin) nous explique :
« La Loi Duflot est là pour encourager l’investissement locatif. C’est un dispositif d’incitation fiscale que l’état a mis en place pour encourager la construction et l’investissement immobilier en France. En effet, l’état a pour objectif la construction de 500 000 logements par an. Or cet engagement n’est jamais réalisé et les lois de finance sont là pour rééquilibrer la balance en incitant les investisseurs à soutenir ce rythme. Il faut savoir que ces logements construits sont censés répondre à une demande et donc proposer des surfaces en adéquation avec le marché locatif.
Or avec des plafonds de loyer dégressifs, les investisseurs vont « bouder » les grandes surfaces qui ne sont plus rentables et se précipiter sur les petites surfaces. Les promoteurs également font déjà l’impasse sur les T4 et les T5 qu’ils divisent en T2 lorsqu’ils ont du mal à les vendre.
Le marché risque, dans quelques années, de se retrouver saturé en petites surfaces et l’offre locative en T3, T4 et T5 ne correspondra plus à la demande.
C’est dangereux et surtout incohérent. »

Les investisseurs et la Loi Duflot

Les investisseurs les plus avisés ont préféré attendre en fin d’année 2012 la sortie de la Loi Duflot et ses 18% de réduction d’impôts.
La loi fait l’unanimité : presque plus intéressante que la loi Scellier, facile à comprendre, tous (investisseurs comme promoteurs) craignaient que de nouvelles normes techniques (réglementation thermique) viennent augmenter le coût de construction et donc le prix de vente.
Mais non, cette loi ne modifie rien, on reste sur du BBC (batiment basse consommation) en s’orientant petit à petit vers la RT 2020 et ses BEPOS (batiment à énergie positive).

Le seul hic reste le calcul du loyer Duflot qui est compliqué pour le néophyte même si la règle de calcul n’est pas si inaccessible.
Nombreux sont les particuliers qui utilisent pour cela un calculateur de loyer Duflot afin d’établir la simulation de leur futur investissement immobilier.
Si vous souhaitez vous aussi vous simplifier la vie, cliquez sur le lien suivant : calculateur de Loyer Duflot.

Celui-ci a été développé par le site Loi Duflot qui est un site dédié à ce dispositif fiscal.
Le site se concentre sur certaines régions ou zones géographiques comme Duflot Lyon en présentant de nombreux programmes à prix promoteurs.

Conclusion :

Site à utiliser pour comprendre : Loi Duflot
Site pour calculer son loyer : calculateur de Loyer Duflot

2 réflexions sur “ 5 mois après son lancement, état des lieux sur la Loi Duflot ”

  • 27/06/2013 à 13:39
    Permalink

    Bonjour,

    Je ne suis pas certain que toutes ces mesures boostent le secteur immobilier dans le sens où celles-ci sont parfois complexes à assimiler et manquent de visibilité.

  • 04/09/2013 à 14:26
    Permalink

    Les bailleurs potentiels sont très réservés. La rentabilité n’est pas au rendez vous dans la plupart des secteurs géographique. Défiscalisation ne peut être synonyme de pertes prévisible.

Les commentaires sont fermés