Pour éviter les frais onéreux qu’impliquent les services d’une agence immobilière, certains acheteurs font recours à l’achat immobilier entre particuliers. Quoique rapide et simplifiée, cette alternative exige de suivre certaines étapes importantes pour acquérir son patrimoine en toute sécurité et sérénité.

L’évaluation du budget d’achat immobilier et la recherche du bien idéal

Pour réussir votre projet d’achat immobilier entre particuliers, vous devez au préalable définir votre budget. Cela implique votre capacité d’emprunt, c’est-à-dire la valeur du prêt immobilier que vous pouvez obtenir pour l’achat de votre bien. Toutefois, recourir à votre apport personnel (revenus et épargnes) est aussi une excellente alternative.

L’étape suivante consiste à trouver le bien immobilier de vos rêves. Pour ce faire, la meilleure solution est de consulter les sites d’annonces de particulier à particulier sur des plateformes immobilières. Pour mieux faire le tri des offres disponibles, posez-vous les bonnes questions.

Un appartement ou une maison ? Neuf ou ancien ? Quelles caractéristiques ? Dans quelle zone ? Ces détails vous permettront de peaufiner votre choix.

La négociation du bien et la signature du compromis de vente

Après avoir déniché le bien idéal pour votre achat immobilier entre particuliers, vous devez négocier son prix avec des arguments solides, honnêtes et objectifs. Pour ce faire, comparez son prix au m² à celui du marché local. Ensuite, examinez l’état actuel du bien et identifiez la qualité des équipements et le nombre des pièces disponibles.

Certains sites d’annonces immobilières entre particuliers comme particulier-particulier.fr vous permettent d’avoir toutes les informations nécessaires afin de vous faciliter les négociations. D’autre part, songez à vérifier la date de mise en vente du bien et identifiez les travaux de rénovation à effectuer. Ces informations constituent de précieux avantages pour tirer parti des négociations.

Une fois les négociations du bien terminées, la signature du compromis de vente suit. Encore appelée promesse de vente, cette étape de l’achat immobilier entre particuliers n’exige pas la présence d’un notaire ou d’un agent quelconque. Il suffit d’enregistrer le compromis auprès des services fiscaux.

Notez que la promesse de vente demande un acompte de 5 % à 10 % du prix de vente du bien. Il est conseillé de la signer devant un notaire afin que votre argent soit sécurisé sur un compte séquestre jusqu’à la finalisation de la vente. Toutefois, veillez à ajouter toutes les clauses suspensives dans le contrat et vérifiez que le document des diagnostics obligatoires est bien renseigné.

La recherche de financement et la validation des garanties et assurances immobilières

La loi vous impose un délai de 45 à 60 jours pour trouver le financement nécessaire pour votre achat immobilier entre particuliers. L’idéal serait de faire appel à un courtier immobilier afin d’accélérer l’obtention du prêt auprès des banques. Après avoir réuni les documents requis et l’étude du dossier validée, un accord de principe vous est transmis.

La prochaine étape consiste en la validation des garanties et de l’assurance, indispensables pour l’octroi du prêt. Pour la première, une étude de votre dossier vous sera demandée par la banque prêteuse pour évaluer votre capacité de remboursement. En revanche, pour l’assurance, l’aide d’un assureur externe sera nécessaire pour vous guider.

La signature de l’offre de prêt et de l’acte de vente

Lorsque la banque prêteuse valide votre demande de prêt, vous recevez une lettre recommandée : c’est l’offre de prêt. Après l’avoir lue attentivement, vous devez la signer et la renvoyer dans un délai de réflexion de 10 jours.

En cas de non-respect de ce sursis, l’offre est automatiquement annulée. À cette étape de l’achat immobilier entre particuliers, vérifiez minutieusement les échéances fixées entre les différentes phases de la transaction. La dernière étape est la signature de l’acte de vente qui conclut le processus d’achat de votre bien immobilier.

Elle doit obligatoirement être faite en présence d’un notaire et implique le paiement effectif du bien et des frais notariés et de garantie. Grâce à l’achat immobilier entre particuliers, vous êtes acquitté des frais d’agence.

Enfin, le notaire vous informe des sanctions juridiques et les conséquences légales possibles en cas de violation des engagements par l’une des parties. Après quoi, vous recevez les clés du logement dont vous devenez officiellement le nouveau propriétaire.