Vous êtes bailleur ? Pourquoi ne pas devenir propriétaire solidaire ? En ces temps de confinement dû à la pandémie de Covid-19, il ne vous aura pas échappé que la situation financière de nombreux locataire n’est pas des plus reluisantes. Dans un tel contexte marqué par la perte ou la baisse de revenus de nombreux Français, certains bailleurs ont décidé de jouer la carte de la solidarité, et c’est tout à leur honneur. Si vous décidez de vous joindre à eux, voici comment proposer une réduction de loyer à votre locataire.

Difficultés de paiement des loyers

En France, des millions de salariés se sont retrouvé au chômage partiel, accompagné d’une perte de salaire. Les professions libérales, les intérimaires, les personnes en CDD ou encore les indépendants ne s’en sortent pas mieux et connaissent des pertes importantes de leurs revenus. Il faut dire que la crise mondiale du coronavirus a durement impacté de larges pans de l’économie française, avec les conséquences que l’on connait sur les finances des particuliers.
Dans un tel contexte, il n’est pas étonnant que de nombreux locataires rencontrent les plus grandes difficultés à s’acquitter de leurs loyers. Bien que le gouvernement ait décidé du report de la trêve hivernale jusqu’au 31 mai, il n’a pas fait mention des loyers des particuliers. Heureusement, certains propriétaires solidaires ont pris sur eux de venir en aide aux locataires en difficulté, notamment en baissant les montants des loyers.

Et si vous proposiez une réduction de loyer à votre locataire ?

Parfois, la demande de réduction de loyer est exprimée par le locataire, faisant part de ses difficultés à son bailleur. Frédéric Lietz, gérant de l’agence Orpi Saint-Nicolas à la Rochelle, explique que « quelques-uns de nos locataires ont en effet sollicité une remise de leur loyer. Les demandes ont été accordées à hauteur de 50 % ». Mais dans d’autres cas, ce sont les propriétaires qui prennent l’initiative…
Selon Lietz, ça a notamment était le cas de « deux propriétaires qui ont spontanément décidé d’annuler le loyer de leurs locataires pendant la période de confinement. L’un d’entre eux a souhaité accomplir ce geste pour une étudiante infirmière dont l’aide auprès du personnel soignant de La Rochelle justifiait à ses yeux la gratuité de son loyer. Un autre bailleur, propriétaire d’une douzaine de biens immobiliers a également octroyé spontanément une remise de loyer de 15 à 20% à l’ensemble de ses locataires ». Un bel exemple de solidarité !

Comment procéder ?

Rien de plus simple. Si, en tant que bailleur, vous décidez d’accorder une réduction de loyer à votre locataire en période de confinement, il vous suffit de prendre contact avec ce dernier ou bien avec l’agence immobilière qui gère votre bien. Généralement, il n’est pas nécessaire de signer un avenant au bail. Un simple échange de courriels fera office de trace écrite de votre décision.