Il est aujourd’hui possible de consommer et même de revendre votre électricité réalisée à partir de panneaux solaires photovoltaïques. Il s’agit là d’une réelle avancée dans nos habitudes de consommation qui s’inscrit pleinement dans une démarche environnementale, comme le soulignent les professionnels des énergies renouvelables à l’image d’Alpes Energies Nouvelles. Mais avant de vous lancer, il est nécessaire de vous poser quelques questions sur le bien-fondé de votre projet d’aménagement de votre maison. Le point dans cet article.

#1 Vos besoins en énergie

Avant de penser à votre autoconsommation d’énergie, il est nécessaire de commencer par vous interroger sur vos habitudes de consommation. Il faut en effet estimer votre consommation minimale, c’est-à-dire celle correspondant à vos appareils fonctionnant en continu. Si l’électricité que vous produisez permet de couvrir ce besoin, l’autoconsommation peut être indiquée.

#2 Le taux d’ensoleillement

L’ensoleillement de votre région est bien évidemment un critère déterminant. A ce titre, il convient de rappeler que l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) met à votre disposition une carte d’ensoleillement de la France afin de vous permettre de vérifier la rentabilité d’une installation photovoltaïque.

#3 L’intégration au bâti

Contrairement aux idées reçues, les panneaux photovoltaïques ne sont pas à installer uniquement sur la toiture ! Il est en effet désormais possible de les poser sur un brise-soleil, un bardage ou encore un mur-rideau.

#4 L’optimisation de votre consommation d’électricité

Si vous souhaitez vous tourner vers l’autoconsommation de votre électricité photovoltaïque, il est alors possible que vous deviez changer quelques-unes de vos habitudes de consommation. Il est en effet important dans ce cas de figure de consommer en instantané, c’est-à-dire au moment où les panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité. Cela vous évite de perdre du surplus.

#5 Les coûts

Il faut souligner que les coûts inhérents au photovoltaïque ont très nettement diminué au cours des dernières années. Il existe de plus diverses aides ou subventions non négligeables.

Actuellement, il faut en moyenne compter entre 2 000 et 2 500 euros par kilowatt-crête posé. Du côté de l’entretien, les frais sont assez limités, en cela que la durée de vie est entre 20 et 25 ans.

Si vous souhaitez revendre votre électricité, partiellement ou en totalité, vous allez devoir payer 15 € par mois (pour la revente du surplus) et 40 € par mois (pour la revente totale) à votre EDL ou ENEDIS. Il s’agit du tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE).

Bon à savoir :

Il est important de calculer la rentabilité de votre installation si vous choisissez de revendre le surplus ou la totalité de votre électricité. Pour ce faire, vous devez vous renseigner sur le prix de rachat du fournisseur d’énergie.

L’installation de panneaux photovoltaïques peut être une solution particulièrement intéressante. Mais comme vous avez pu le constater, cela dépend d’un certain nombre de critères qu’il est nécessaire d’étudier en amont afin de vous assurer du bien-fondé de votre projet. Il est en outre fortement recommandé de faire appel à un professionnel des énergies renouvelables afin de bénéficier de son expertise et de ses conseils.