Le marché de l’immobilier de luxe se porte bien ! Alors que les transactions dans le segment de l’immobilier haut de gamme étaient au point mort pendant le confinement, depuis le 11 mai, elles repartent sur les chapeaux de roues. Plus de détails dans la suite de cet article.

C’est la reprise dans l’immobilier de luxe

Quelques jours seulement après l’annonce de la fin du confinement en France, les acheteurs et vendeurs dans le segment de l’immobilier de luxe annoncent leur grand retour. « Pendant ces premiers jours du déconfinement, nous avons noté une forte activité de la part des acheteurs ainsi que des vendeurs », annonce Alexander Kraft, PDG de Sotheby’s International Realty France – Monaco. Il continue d’ailleurs en précisant : « il semble qu’il y ait un nombre important de vendeurs qui a décidé pendant le confinement de mettre en vente leur bien. Quant aux acheteurs, nous constatons une demande continue pour les biens de qualité et spécialement pour des résidences avec des espaces extérieurs ».
Alors certes, la demande est bel et bien au rendez-vous, mais pas aux mêmes conditions d’avant la pandémie. Kraft rappelle d’ailleurs à ce sujet l’importance de bien s’adapter aux nouvelles règles du marché : « les acheteurs ont tendance à faire des offres à la baisse au vu de la situation économique actuelle. C’est donc aux vendeurs de s’adapter à la nouvelle réalité qui est la nôtre aujourd’hui ». Voilà, tout est dit.

2020 : tout n’est pas encore perdu

Pour rappel, l’année 2020 était supposée être l’année de tous les records pour l’immobilier de luxe. Petit retour en arrière : dès janvier – février (traditionnellement, une période d’accalmie en immobilier et dans le segment du luxe plus particulièrement), l’année 2020 s’annonçait déjà comme un grand cru dans le segment du haut de gamme. La preuve : un total de plus de 700 millions d’euros de biens vendus ou en cours de vente ! 2020 était même en train de devenir la plus grande année record depuis plus de 20 ans. Cela pour dire que le retour tous azimut des acheteurs et vendeurs n’est pas sans rappeler les débuts exceptionnels de l’année 2020.
Tout n’est donc pas perdu (encore) pour cette année. Avec cette reprise qui s’annonce très prometteuse, les professionnels de l’immobilier du luxe auront l’occasion de refaire leur retard et, pour certains, sauver leur business.

Un intérêt continu des acheteurs malgré le confinement

Même en pleine période de confinement, les professionnels de l’immobilier de luxe, dont le patron de Sotheby’s International Realty France – Monaco constataient un intérêt continu de la part des acheteurs. Simplement, au vu des conditions exceptionnelles imposées par la pandémie de Covid-19, ce sont surtout les moyens de communication et de repérage qui ont changé.
Exit dont les visites des biens en personne et les rencontres physiques vendeur – acheteur, et place aux visites virtuelles, vidéoconférences et autres appels et mail. Evidemment, cela compliquait les choses, surtout dans le segment du haut de gamme. On imagine mal, en effet, une prise de décision d’achat d’un bien immobilier de luxe, dont les tarifs varient de plusieurs centaines de milliers à quelques millions d’euros, sur simple visite virtuelle. Les vieilles habitudes ont la peau dure !